1928 : CHRONOLOGIE DE THOMAS EDWARD LAWRENCE
Home :Lawrence d'Arabie

1888
1889
1891
1893
1894
1896
1904
1905
1906
1907
1908
1909
1910
1911
1912
1913
1914
1915
1916
1917
1918
1919
1920
1921
1922
1923
1924
1925
1926
1927
1928
1929
1930
1931
1932
1933
1934
1935
1928



2 janvier
Lawrence répond favorablement à l’offre de Ralph Isham qui lui demande de traduire l’œuvre L’Odyssée. Il s’agit d’une édition de luxe qui serait fabriquée par Bruce Rogers.

15 janvier
Thomas Hardy, ami de Lawrence depuis son admission dans les blindés à Bovington, décède.

14 mars
Lawrence termine et soumets son livre sur la RAF intitulé la Matrice à son ami Edward Garnett. Ce dernier et Bernard Shaw sont plutôt satisfaits du résultat.

26 mai
Lawrence arrive à Miranshah près de la frontière afghanne. Il formule une requête de mutation à cause d’un gradé pitoyable. Sa requête est acceptée et il est transféré dans un camp isolé situé en plein désert. Cela lui permet d’avoir plus de temps pour l’écriture.

4 juin
Lawrence traduit les premières lignes de l’Odyssée et en fait part à Charlotte Shaw. 30 juin : Il accomplit la traduction complète du chant I de l’Odyssée.

5 août
Lawrence formule une requête de renouveler son contrat dans la RAF de 5 ans auprès de Trenchard.

26 septembre
Révélation du journal londonien, Evening News. Il révèle que Lawrence se trouve au Punjab, à Amrdsar en commentant par la mention « roi non couronné du désert arabe ». Le journal affirme même qu’il est en mission de surveillance des agents russes. Le Sunday Express annonce 4 jours plus tard « la mission secrète afghane de Lawrence d’Arabie ». Ces révélations sont commentées dans d’autres éditions britanniques et étrangères. Ne sachant rien sur cette médiatisation, Lawrence poursuit la traduction de l’Odyssée, chant II.

Novembre
En Afghanistan une guerre civile éclate.

5 décembre
Les rumeurs repartent de plus belle par le biais du journal londonien, Daily News. Ce journal met en lumière la présence étrange et inexpliqué de T.E. Shaw alias T.E. Lawrence. A Moscou, le journal Pravda s’inquiète de cette présence en dénonçant des enjeux impérialistes des britanniques. Le journal, The Empire News, remet une couche en apportant le témoignage du médecin Haveloch (missionnaire) qui déclare avoir rencontré « l’homme le plus mystérieux de l’Empire ». Et tout cela sans que Lawrence soit mis au courant de cette surenchère de sa médiatisation. Il continue minutieusement sa traduction de l’Odyssée en finalisant le chant III.
SUIVANTE
© Tous droits réservés - 2003-2018 - al-lawrence.com, le site sur la vie de Lawrence d'Arabie
Contact | Aidons l'orphelin | Référencement Internet | Voiture |
Agence voyage hajj | omra mawlid 2018 | dj mariage